Connexion Contact

méthodologie
de l’enquête

Un dispositif
d’enquête souple,
adapté et réactif

Une enquête complète permettant de dresser un état des lieux des emplois et des évolutions du secteur, au travers :

• D’une enquête associative permettant de mesurer les grandes tendances des politiques associatives et les évolutions qualitatives des emplois

• D’une enquête établissements permettant de dresser un état des lieux des emplois du secteur au 31 décembre 2016 (recensement des effectifs et problématiques RH des établissements)

• De la collecte des données emploi auprès des Sièges des associations a n de décrire plus précisément les emplois du secteur (genre, âge, type de contrat de travail, durée de travail, etc.)
Les terrains d’enquête se sont déroulés du 1er janvier au 31 juillet 2017 selon un mix- méthodologique (téléphone et Web).


Enquête associative

• Interrogation de l’ensemble des associations adhérentes.
• Recueil en mix-méthodologique : web + relances téléphoniques systématiques auprès de l’ensemble des associations non répondantes.
• 4 459 associations ont participé à l’enquête soit un taux de participation national de 69% (sur la base des contacts renseignés).
• Représentativité de l’échantillon assurée par la méthode des quotas sur les variables taille, activité, type d’association, fédération croisées par la région d’implantation du siège.

Enquête établissements

• Interrogation de l’ensemble des établissements adhérents.
• Recueil en mix-méthodologique : web/papier + relances téléphoniques systématiques auprès de l’ensemble des établissements non répondants.
• Au national, 8 910 établissements ont participé à l’enquête soit un taux de participation national de 50% (sur la base des contacts renseignés).
• Représentativité de l’échantillon assurée par la méthode des quotas sur les variables taille, activité, type d’association, CCN croisées par la région d’implantation de l’établissement.

NOUVEAU

Collecte des données emplois

• Sollicitation de l’ensemble des sièges des associations adhérentes réputées actives au 31 décembre 2016.
• Recueil via la plateforme web Enquête emploi 2017 après extraction des données du logiciel RH ou saisie en ligne des données emploi et tableaux des emplois au format papier.
• Collecte des données emploi de 9 525 établissements soit un taux de participation national de 53% (sur la base des contacts renseignés).
• Représentativité de l’échantillon assurée par la méthode des quotas sur les variables taille, activité, type d’association, CCN croisées par la région d’implantation de l’établissement.

Des résultats
opérationnels

Une participation élevée offrant un volume et une structure de réponses permettant une estimation robuste des effectifs salariés sur la quasi-totalité des zones d’emploi (93%)

Un panorama des emplois au sein du secteur objectivé par la collecte des données emploi à partir du logiciel RH pour une large majorité des établissements participants


Précautions méthodologiques

• L’enquête Emploi 2017 a été administrée sur l’ensemble du territoire métropolitain ainsi que dans chacun des DOM

• Les résultats en termes d’effectifs sont exprimés en Personnes Physiques (PP) et non en Equivalents Temps Plein (ETP)

• Les effectifs comptabilisent toutefois des emplois et non des personnes : une personne travaillant dans plusieurs établissements a pu être comptabilisée plusieurs fois

• Les données sur les effectifs sont calculées hors travailleurs en situation de handicap dans les ESAT

• Le changement de mode de recueil entre 2012 (questionnaire) et 2017 (collecte des chiers RH) a permis d’être plus exhaustif et précis dans le recensement des salariés au 31 décembre 2016. Ainsi, nous avons recensé davantage de CDD de courte durée qui n’avaient pas tous été comptabilisés par les établissements lors de la précédente édition. De même, un certain nombre de travailleurs en situation de handicap d’ESAT ont pu être comptabilisés comme des ouvriers de production ou des agents/ouvriers des services généraux en 2012, générant ainsi de fortes évolutions sur ces postes. Les évolutions d’effectifs sont donc à interpréter au prisme de ce changement de méthodologie.

• Les établissements qui n’ont pas pu être reclassés au sein d’un secteur d’activité sont bien intégrés aux résultats nationaux et régionaux, ils ont en revanche été exclus des focus sectoriels.